Villa Nolet – Toulouse

Perspective noir et blanc de la vue piscine et auvent béton rectangulaire
01.04.2022

Villa Nolet

Toulouse

Villa Nolet

Toulouse

Villa Nolet

Toulouse

Perspective noir et blanc des lignes en angles droits du auvent prés de la piscine

ToulouseHaute-Garonne

ToulouseHaute-Garonne

  • Maitrise d’Ouvrage : Privé
  • Partenaires :
    • Économiste : Alayrac
  • Surface : 350 m2
Perspective en noir et blanc de la piscine en bois et auvent béton et arrière plan boisé

Situé en lisière de Toulouse, l’environnement du projet se caractérise par la forte présence de parcelles agricoles. Au cœur d’un site boisé, le site présente un château du XIXème siècle à l’architecture néoclassique toulousaine.

Perspective depuis la forêt des 2 niveaux de la façades béton blanc rectangulaire en décalage
Plan au trait noir et blanc du rez-de-chaussée de la villa Nollet

Fortement marqué par une végétation séculaire constituée d’une forêt et de prairies, le site offre une mise en scène théâtrale pour une écriture souhaitée résolument contemporaine par le client.
Constitué de 2 volumes blancs, le projet prend le parti de jouer formellement avec les horizontales. Son orientation sud ouvre la maison sur la terrasse et sa piscine en son rez-de-chaussée et regroupe les espaces de nuit à l’étage.
Minimaliste, l’architecture joue avec les effets de masse, l’ombre et la lumière dans un souci du détail et de la maitrise du potentiel de chaque espace.

Les alignements, les incorporations le jeu des matières entre le béton, le verre et le bois se conjuguent dans une expression d’apesanteur pour défier les lois de la gravité à travers une sculpture de plein et de vide.

Perspective style maquette blanche et fond noir, des volumes de la façade de la piscine

Nos architectes ont étiré les volumes pour s’affranchir des règles et des codes habituels et ainsi donner plus de forces aux lignes créées. En continuité d’une verrière tropicale créant un trait d’union avec le château, le projet met en perspectives deux styles. Les échelles, les volumes, les détails ont fait l’objet d’attentions qui se matérialisent par les perspectives ci-jointes. Un projet marquant pour REC architecture dans l’affirmation d’une écriture minimaliste ou la géométrie, le gout des matières sont des thématiques récurrentes dans nos projets.

Façade au trait noir et blanc de la villa Nollet

Logements de la ZAC de Malpère – Toulouse

Perspective à l'aube depuis le parc des différents îlots de la ZAC de Malpère, un plan d'eau refléte les lumieres du parc
05.06.2020

Logements de la ZAC de Malpère

Toulouse

Logements de la ZAC de Malpère

Toulouse

Logements de la ZAC de Malpère

Toulouse

Perspective à l'aube depuis le parc des différents îlots de la ZAC de Malpère, un plan d'eau refléte les lumieres du parc

ToulouseHaute-Garonne

ToulouseHaute-Garonne

  • Maitrise d’Ouvrage : Privé
  • Partenaires :
    • Économiste : Alayrac
  • Surface : 350 m2

En lisière de la ZAC de Malpère, le projet est structuré autour d’une voie de desserte centrale. Les bâtiments s’implantent en peigne pour s’ouvrir sur les corridors paysagers qui ponctuent l’opération. L’intégration du projet s’appuie sur la pente naturelle du site afin de masquer partiellement les socles dédiés au stationnement. Le projet comprend 7 bâtiments à destination exclusive de logements dont 5 collectifs et 2 intermédiaires pour plus de 230 logements. Les bâtiments se déploient selon un épannelage croissant depuis Saint-Orens de Gameville vers Toulouse afin de s’adapter aux spécificités du contexte environnant.

Perspective éloigné de jour de l'ensemble du projet depuis l'autre côté de la route, bâtiments blanc/beige et arbres en fond
Perspective aérienne de l'emprise du projet, toiture végétalisé et parc en arriére plan

Trois types de traitements sont mis en place suivant le positionnement des bâtiments sur la parcelle, avec des volumes parés de façades protectrices au sud, des volumes séquencés en cœur d’ilot et des volumes largement ouverts sur le paysage au nord. Ces trois thématiques s’expriment également à travers le traitement des toitures, par l’usage de toitures terrasses sur les collectifs au sud-ouest, pour une écriture urbaine et l’intégration de « maisons sur le toit » caractérisées par des toitures en pente sur les bâtiments collectifs côté parc, au nord. Les logements intermédiaires réinterprètent l’archétype d’un front de rue ancien, par l’alignement de maisons à pignon, avec toitures à deux pans. L’équipe a l’ambition d’un projet où le vocabulaire architectural donne une lecture urbaine cohérente et homogène, en lien étroit avec le paysage.

Perspective verticale d'un îlot R+6 avec toiture terrasse et vue sur le parc

Ainsi, sur l’ensemble du projet, les bâtiments partagent un même « air de famille » qui se traduit par une matérialité et une composition communes. A l’image d’un Faubourg, la palette de matériaux présente une mixité de teintes qui s’exprime à travers les façades en béton peint ou en enduit, dans une gamme de tons naturels de blanc cassé, de beige et gris perle en cohérence avec le contexte environnant.

Perspective zoommé d'un îlot maison R+3, au premier plan une personne promène son chien

Logements « Cœur Bourbon » – Montauban

Perspective de l'ensemble du projet depuis le parvis de la gare
05.06.2020
Au pied de la gare de Montauban, cet avant-poste entre voie ferrée, Tarn et Canal, est l’expression d’une volonté ambitieuse de réécrire un morceau de ville urbaine, verte, solidaire et innovante.

Rénovation du diocèse – Albi

Perpective du Diocèse d'Albi, style maquette blanche sur fond noir avec éclairage des ouvertures
02.06.2021
L’Association Diocésaine d’Albi est installée dans des locaux à l’intérêt patrimonial remarquable. Elle a souhaité rationaliser et optimiser les surfaces dont elle dispose pour regrouper ses services, suite à la disparition jusque-là majoritaire de son activité d’accueil de type hôtelier.

Logements séniors – Castelginest

02.08.2022

Logements séniors

Castelginest

 

Logements séniors

Castelginest

 

Logements séniors

Castelginest

 

ToulouseHaute-Garonne

ToulouseHaute-Garonne

  • Maitrise d’Ouvrage : Privé
  • Partenaires :
    • Économiste : Alayrac
  • Surface : 350 m2

Un art de vivre Castelginois

Au cœur de Castelginest, l’histoire du projet repose en premier lieu sur une analyse cartographique des siècles derniers. Plusieurs principes paysagers ont permis de traduire des trames directrices qui desservent la place de la mairie pour se connecter la ripisylve de l’Hers. Autour d’une coulée verte, symbole fort de la qualité de vie castelginoise, le projet s’appuie sur les parcelles agricoles pour animer l’implantation des bâtiments et générer les cheminements au sein du site.
Le parc de l’Hers est un point fondamental de notre proposition en partie sud. Le dialogue entre la nature et le bâti s’accompagne de jardins privatifs, publics, d’espaces de jeux et de détente apportant des fonctions à un espace paysager actuellement délaissé.

>

Le principe d’implantation des immeubles en peigne permet de créer des porosités entre les pôles du cœur de Castelginest pour initier des patios végétaux, sortes de filtres intimiste favorisant une insertion sereine entre les maisons du cœur de ville et les constructions du projet. Selon une organisation en terrasse en partie Est, les résidences dialoguent entre elles sans confrontation avec le tissu urbain. Le souci du détail, du travail de suture est accompagné autour de la terres cuite et d’un discours autour des circuits courts pour tous les matériaux de construction. L’architecture contemporaine s’impose par sa rigueur et sa sobriété, elle met en avant le calepinage de la terre cuite et de l’insertion de loggias pour les appartements et logements. Les lignes horizontales assument une géométrie simple pour révéler la matière et singularisent une opération où les jeux d’ombre et de lumière affichent la poésie caractéristique de la terre cuite en Haute-Garonne. Enfin au cœur du projet, des espaces publics semi-ouverts ponctuent un aménagent où la voiture est en sous-sol pour favoriser les échanges entre piétons et modes doux dans la quiétude d’un centre-ville contemporain végétalisé.

Résidence service séniors – Aigrefeuille d’Aunis

02.08.2022

Logements séniors

Castelginest

 

Logements séniors

Castelginest

 

Logements séniors

Castelginest

 

ToulouseHaute-Garonne

ToulouseHaute-Garonne

  • Maitrise d’Ouvrage : Privé
  • Partenaires :
    • Économiste : Alayrac
  • Surface : 350 m2

Un art de vivre Castelginois

Au cœur de Castelginest, l’histoire du projet repose en premier lieu sur une analyse cartographique des siècles derniers. Plusieurs principes paysagers ont permis de traduire des trames directrices qui desservent la place de la mairie pour se connecter la ripisylve de l’Hers. Autour d’une coulée verte, symbole fort de la qualité de vie castelginoise, le projet s’appuie sur les parcelles agricoles pour animer l’implantation des bâtiments et générer les cheminements au sein du site.
Le parc de l’Hers est un point fondamental de notre proposition en partie sud. Le dialogue entre la nature et le bâti s’accompagne de jardins privatifs, publics, d’espaces de jeux et de détente apportant des fonctions à un espace paysager actuellement délaissé.

>

Le principe d’implantation des immeubles en peigne permet de créer des porosités entre les pôles du cœur de Castelginest pour initier des patios végétaux, sortes de filtres intimiste favorisant une insertion sereine entre les maisons du cœur de ville et les constructions du projet. Selon une organisation en terrasse en partie Est, les résidences dialoguent entre elles sans confrontation avec le tissu urbain. Le souci du détail, du travail de suture est accompagné autour de la terres cuite et d’un discours autour des circuits courts pour tous les matériaux de construction. L’architecture contemporaine s’impose par sa rigueur et sa sobriété, elle met en avant le calepinage de la terre cuite et de l’insertion de loggias pour les appartements et logements. Les lignes horizontales assument une géométrie simple pour révéler la matière et singularisent une opération où les jeux d’ombre et de lumière affichent la poésie caractéristique de la terre cuite en Haute-Garonne. Enfin au cœur du projet, des espaces publics semi-ouverts ponctuent un aménagent où la voiture est en sous-sol pour favoriser les échanges entre piétons et modes doux dans la quiétude d’un centre-ville contemporain végétalisé.

Îlot Poult – Montauban

02.08.2022

Logements séniors

Castelginest

 

Logements séniors

Castelginest

 

Logements séniors

Castelginest

 

ToulouseHaute-Garonne

ToulouseHaute-Garonne

  • Maitrise d’Ouvrage : Privé
  • Partenaires :
    • Économiste : Alayrac
  • Surface : 350 m2

Un art de vivre Castelginois

Au cœur de Castelginest, l’histoire du projet repose en premier lieu sur une analyse cartographique des siècles derniers. Plusieurs principes paysagers ont permis de traduire des trames directrices qui desservent la place de la mairie pour se connecter la ripisylve de l’Hers. Autour d’une coulée verte, symbole fort de la qualité de vie castelginoise, le projet s’appuie sur les parcelles agricoles pour animer l’implantation des bâtiments et générer les cheminements au sein du site.
Le parc de l’Hers est un point fondamental de notre proposition en partie sud. Le dialogue entre la nature et le bâti s’accompagne de jardins privatifs, publics, d’espaces de jeux et de détente apportant des fonctions à un espace paysager actuellement délaissé.

Le principe d’implantation des immeubles en peigne permet de créer des porosités entre les pôles du cœur de Castelginest pour initier des patios végétaux, sortes de filtres intimiste favorisant une insertion sereine entre les maisons du cœur de ville et les constructions du projet. Selon une organisation en terrasse en partie Est, les résidences dialoguent entre elles sans confrontation avec le tissu urbain. Le souci du détail, du travail de suture est accompagné autour de la terres cuite et d’un discours autour des circuits courts pour tous les matériaux de construction. L’architecture contemporaine s’impose par sa rigueur et sa sobriété, elle met en avant le calepinage de la terre cuite et de l’insertion de loggias pour les appartements et logements. Les lignes horizontales assument une géométrie simple pour révéler la matière et singularisent une opération où les jeux d’ombre et de lumière affichent la poésie caractéristique de la terre cuite en Haute-Garonne. Enfin au cœur du projet, des espaces publics semi-ouverts ponctuent un aménagent où la voiture est en sous-sol pour favoriser les échanges entre piétons et modes doux dans la quiétude d’un centre-ville contemporain végétalisé.

Verte

Un îlot au coeur de la ville active…

 

La ville de demain doit être culturelle et commerçante. Ses atouts sont la proximité de la gare et de lieux naturels de détente comme le Canal et les bords du Tarn – notre objectif, proposer par un aménagement adapté par des alternatives car l’ilot Poult ne doit pas nécessiter l’usage de la voiture.

Par définition, l’îlot est urbain. Poult cristallise une attention et des ambitions par son caractère historique marquant pour les montalbanais. Il compose avec le territoire existant et est irrigué par des espaces paysagers où déambuler, se prélasser, se rencontrer, des jardins partagés enrichissent les liens sociaux et embellissent la ville. Ces sensations sont intimement liées à la composition même de Montauban faite de petites rues, de cours intérieurs et de jardins cachés. La nature foisonnante s’immisçant jusque dans les bâtiments et favorisant ainsi la bio-climatisa-tion et la biodiversité sera aussi un attendu. Prairie, clairières enherbées, taillis de bouleaux, jardin d’ombre, potagers, haies vives, bambouseraies donneront de l’épaisseur à l’habitat ; estomperont et brouilleront les limites extérieures.

 

Solidaire

La solidarité est présente à Poult et la fierté y sera revendiquée. Le quartier abrite le siège de plusieurs associations. Notre projet doit et peut s’inscrire dans cette solidarité – levier de dynamisme urbain. La mixité sociale que propose le programme (logements sociaux, crèches, logements privés, commerces, logements à destination d’étudiants, centre médical), renforcée par l’usage d’espaces collectifs est tout à fait adaptée.
L’architecture sera le support pour inciter la mixité et cette solidarité nécessaire pour tous.

Innovante

Notre projet sera innovant dans son programme et la volonté même qui le porte : mixte, dense et très vert.
Par son aménagement paysager il transformera une contrainte physique avec un coeur d’ilôt enfermé et en pente – en espaces semi-publics qualitatifs. Le projet développera les prémisses d’une ville différente plus sociale qui cultive les espaces inaliénables (canopées dont peut jouir tout un chacun depuis son appartement), ouvre de multiples possibles dans les usages et la pratique du quartier en termes de consommation, de mobilité, d’utilisation et d’animation de lieux collectifs, de réconciliation du public et de l’intime.
À ce titre, Poult peut devenir l’incubateur d’une ville nouvelle. C’est dans cette perspective enthousiasmante que, nos architectes urbanistes, spécialistes de l’environnement, paysagistes, bureaux d’études, ont conduit leur réflexion et apporteront leurs compétences.

Logements Casselardit – Toulouse

Photographie d'un détail des menuiseries oranges de la résidence de Casselardit
05.06.2020
Sur le site du centre hospitalier de Toulouse Purpan, le projet Casselardit se présente sous 2 formes de programmation. Une première tranche avec une résidence étudiante de 165 studios en R+5 initie la constitution d’un îlot le long d’une ligne de tramway.

Hôtel Mercure – Albi

Perspective chambre style Toulouse Lautrec, vue sur le Tarn
05.06.2020
L’hôtel Mercure Albi Bastides est situé en plein cœur de la cité épiscopale classée au patrimoine mondial de l’Unesco. L’établissement occupe un ancien moulin pour offrir à sa clientèle un service haut de gamme dans un cadre exceptionnel.

Logements Crampel – Toulouse

Photographie en face de la façade principale du projet Crampel, alignement des balcons et motifs de briquettes
05.06.2020
Le long du canal de Brienne, cet immeuble d’angle répond à une volonté d’inscription contextuelle. Ce parti pris, identitaire des travaux de REC architecture, traduit notre volonté de concevoir des bâtiments en cohérence avec la culture du territoire et les contraintes physiques existantes.

Partenaire de la cité épiscopale

Photographie du levé de soleil sur la ville d'Albi depuis le Tarn, cathédrale d'Albi au centre
05.06.2020
La reconnaissance de la Cité épiscopale par l’UNESCO est une véritable fierté pour tous les Albigeois. Ce faisant, la Cité est devenue aux yeux de la communauté internationale un puissant symbole du territoire.

Résidences Services Séniors – Castres

Perspective des allées depuis la cour de nuit, des éclairages suivent le cheminement
05.06.2020
Située en bordure du centre historique de la ville de Castres, la résidence s’inscrit dans un contexte urbain avec un enjeu patrimonial important. L’établissement occupe un ancien hôtel particulier, modifié au fil des siècles par ses occupants successifs.

Le futur du logement, évolutif, modulable ?

Perspective verticale de petits préfabriqués blancs dans la ville, premier plan pluvieux qui refléte la blancheur du bâtiment
11.12.2020
Repensons les systèmes constructifs du logement. Au sein de notre laboratoire, nous avons développé en partenariat avec un industriel européen un système de logement intégralement industrialisé de préfabrication en usine pour la réalisation de modules habitables.

Complexe hôtelier – Saint-Géry

Perspective de l'ensemble du projet, soubassement pierre et les deux derniers étages rectangulaires blanc, premier plan piscine à débordement
05.06.2020
Inscrit au cœur d’un cirque rocheux dans le département du Lot, le projet se situe sur la commune de St Géry. Ce village aux maisons médiévales s’insère avec bonheur au cœur d’un paysage offert par la vallée du Lot. Le site dédié au projet est situé en retrait du bourg et offre un cadre idéal pour un projet ambitieux.

Logement

05.03.2019
Comment penser la ville, l’ilot, le vivre ensemble, ces sujets sont essentiels pour aborder la question du logement. Ces dernières années, nous avons vu évoluer les typologies, les modes de vie, l’urbanisme et la densité des métropoles.