REC

Sélection Sport

Grand stade d’Oujda

Maroc

Grand stade d’Oujda

Maroc

Grand stade d’Oujda

Maroc

Perspective du stade de Oujda au Maroc depuis le désert, nuage de sable et bâtiment blanc repérable de loin

OujdaMaroc

OujdaMaroc

  • Maitrise d’Ouvrage : Royaume du Maroc, Ministère de l’intérieur, Wilaya de la région de l’Oriental, conseil de la région de l’Oriental
  • Partenaires :
    • El Moumni architecte mandataire
    • El Moumni architecte mandataire, Zohir architecture et Beta architects and partners architectes associés, Rec architectes co-traitants conseil, Abdelatif Benzzi parrain et conseiller
    • Sound designer : Jean-Baptiste Casini
  • Coût : 800 000 000 dirhams marocains
  • Surface : 45 000 places, 22 000 m2

Un stade de 45 000 places aux normes FIFA

Candidat à l’organisation de la coupe du monde, le royaume du Maroc a souhaité se doter d’équipements sportifs de haut niveau. L’objectif était de dimension internationale en vue d’accueillir la planète du football. Le projet était une vitrine pour le pays, un engagement rendant accessible à tous des événements sportifs exceptionnels. Notre approche résulte d’une réflexion ambitieuse et audacieuse : faire du stade un symbole de modernité au travers de la culture singulière du Maroc.

A l’image de plusieurs projets menés par REC, notre équipe a souhaité donner un sens à l’équipement par un discours fort en lien avec le territoire oujdi. Etablir un dialogue entre la culture locale et le futur stade est une prise de position indispensable à nos yeux. Souvent impersonnelle, l’image des équipements de dimension internationale délaisse la culture locale pour affirmer une architecture aux accents occidentaux, oubliant les saveurs locales.

Le grand stade d’Oujda est lui identifiable.

Perspective aérienne depuis les jardins et l'oasis de palmiers, vue sur l'intérieur du stade et la forme souple ondulante perforée de motifs rosace
Perspective verticale extèrieure en noir et blanc des supporteurs circulant par les ouvertures du drapé du bâtiment

Les liens avec le Maroc que chacun pourra interpréter au travers des lignes dessinées, des couleurs, des lumières présentent une dimension peu connue à ce jour. L’architecture est riche de sens, au travers de courbes contemporaines s’inspirant d’éléments fondamentaux de la région.

Pour se faire, nous nous sommes appuyés entre autre sur le parc Lalla Aicha, modèle d’aménagement du vieux Oujda et le haïk voile léger, diaphane couvrant les femmes de la région. Le parrain du projet, M.Benazzi Abdelatif né à Oujda nourrit lui aussi l’histoire de ce stade par son parcours sportif personnel qui a justement pris naissance dans le parc Lalla Aicha.

Enfin le royaume du Maroc qui a organisé la cop22, a mis l’accent sur la démarche environnementale pour tous ces équipements phare. Le stade d’Oujda s’inscrit bien entendu dans cette prise de conscience internationale avec une possible certification reconnue mondialement.

Perspective aérienne au sein du stade, aligné sur la ligne du centre du terrain, une équipe s'entraine