Aéroport

  • Conception et construction de l’aérogare de Mayotte à Dzaoudzi, permettant le transit de 600 000 à 1 500 000 passagers par an

  • La modernisation de l’aéroport, principale porte d’entrée de Mayotte, et la construction de l’aérogare, s’inscrivent dans une politique d’aménagement du territoire visant à favoriser le développement économique de l’île. Le projet de l’aérogare fédère, par une architecture forte et spécifique, les ambitions nationales et insulaires visant à définir une image de Mayotte respectueuse de ses origines mais résolument tournée vers l’avenir. Le parti architectural s’inspire des grands toits et des varangues locales pour définir de vastes espaces couverts, protégés des pluies et du soleil. Le hall public est conçu comme un vaste espace d’échange, de service et d’attente, en contact direct avec l’extérieur. Cette zone de transition perpétue une tradition locale, la varangue, typique de l’île de Mayotte, et constitue, telle une halle de marché, un lieu de vie et de rencontre, élément indispensable au tissu local. Les différentes activités donnent à cet espace toute sa force et son dynamisme. La simplicité de l’organisation des fonctions confère une grande lisibilité du fonctionnement de l’aérogare aux utilisateurs pour assurer une maîtrise optimale des fonctions, des flux et de la sécurité de tous les usagers. Enfin, la conception du bâtiment a intégré depuis les premiers mois de la réflexion, la volonté d’un projet environnemental réduisant les consommations d’énergie selon une architecture circonstanciée inspirée par les constructions traditionnelles locales.

  • Direction générale de l’aviation civile
  • REC architecte mandataire de l’opération, AMA, DRLW architectes associés – BET : SNC LAVALIN, [ BOPLAN INGÉNIERIE ], [ BET MANDATAIRE ], Photographe : Isabelle Bonillo
  • 2014
  • 8 500 m2
  • 40 000 000 €