REC

Sport

Complexe sportif Rangueil

Toulouse

Complexe sportif Rangueil

Toulouse

Complexe sportif Rangueil

Toulouse

Perspective détail de la façade blanche, vue sur un angle en origami

RangueilHaute-Garonne

RangueilHaute-Garonne

  • Maitrise d’Ouvrage : la Commune de Toulouse
  • Partenaires :
    • Bet : BETEM et BATECO
  • Coût : 3 170 000 €
  • Surface : 4 195 m2
Perspective verticale de l'entrée vitrée du complexe sportif, parvis protégé par un auvent en lames de bois

Dans les années 70, à l’instar de nombreuses villes, Toulouse a investi dans un Complexe Sportif Evolutif Couvert.

Lieu de vie associative et sportive, ce gymnase polyvalent accueille de nombreux publics sur une large amplitude horaire.

Fort de ce succès mais accusant le poids des ans, le COSEC n’est plus adapté aux besoins sportifs et impose au quartier une image surannée et inadaptée de cet équipement, malgré sa fonction de maillon essentiel de l’urbanité du quartier.

Perpective de l'ensemble du bâtiment depuis l'espace végétalisé de l'autre côté de la route, façades blanches en origami et soubassement en lames de bois

Le complexe sportif envisagé est ultra fonctionnel et s’inscrit dans le paysage par sa modernité et sa sobriété. En dialogue avec le parc arboré et engazonné, posé sur un socle protecteur béton anthracite, le volume des installations s’apparente à une gemme délicatement taillée de facettes blanches, façades opaques enveloppant les 6 salles d’activités éclairées en toiture. Seule exception à ce principe, côté parc, à la manière d’un lever de rideau, le soubassement de verre armé opalin laisse deviner la nature des activités abritées, et offre clarté dans la salle de compétition créée. Architecturalement, le projet reprend à son compte l’adage corbuséen du jeu de la lumière sur la matière pour offrir au quartier et à la ville une image dynamique à l’identique aux activités abritées.

Perspective de l'entrée vitrée blanche en origami et soubassement bois
Perspective du complexe sportif, animation sur la parvis, la blancheur des pliages blancs de la façade se lie avec le ciel