REC

Enseignement

Lycée d’enseignement général

Sommières

Lycée d’enseignement général

Sommières

Lycée d’enseignement général

Sommières

Perpective drone de l'ensemble du Lycée Sommières, l'horizon en fond

SommièresGard

SommièresGard

  • Maitrise d’Ouvrage : Languedoc Roussillon AGCE DVLPT LRAD – Région Occitanie
  • Partenaires :
    • Carré d’Archi architecte mandataire associé
    • Bet : TPFI, Inddigo
  • Coût : 28 000 000 €
  • Surface : 13 879 m2

La réalisation du Lycée à Sommières s’inscrit dans une démarche architecturale et environnementale ambitieuse. Le contexte minéral oscille entre plaine et coteaux boisés et symbolise le développement post-agricole de l’ouest de la commune.
C’est cette vision partagée qui a mené notre conception architecturale et technique, selon trois niveaux de perception de l’établissement :

A l’échelle urbaine : créer une future façade urbaine dans un secteur de Sommières, en pleine mutation, à mi-chemin entre Nîmes et Montpellier. Le projet, en restanques, épousera les lignes de niveau du paysage.

Au niveau de l’architecture : Composer une insertion architecturale et paysagère réussie, conçue en références aux typismes sommiérois, favorisant la transition paysagère entre le projet et les coteaux environnants. La sélection de matières et teintes intemporelle et le choix de la palette paysagère circonstanciée répond à une contextualisation réussie. L’architecture de bétons blanc-grège et ocre teintés dans la masse, les plantations autochtones, des bassins de rétention intégrés en espaliers, des cheminements dessinés structurent un établissement intégré, aux qualités de vie et de convivialité indéniables.
Au niveau des usages : Imaginer une organisation rationnelle, lisible dans les fonctions et centralités. C’est aussi une conception efficiente, bioclimatique sans artifice inutile, pensé pour une exploitation aisée, à l’entretien limité et maitrisé en coûts, avec un bilan énergétique positif. C’est une approche de bon sens que nous développons, au-delà du normatif théorique.

Perspective en hauteur de la cour intérieure en U avec au milieu le CDI et la cafétaria bordé par des zones de végétation
Perspective du parvis de l'école en fin de journée
Perspective intérieure de l'espace vitré du CDI au milieu de la cour, avec un espace de détente et un patio végétalisé

La convergence de ces intentions contextuelles avec une écriture architecturale faites de strates horizontales et de lignes verticales dialoguent avec le paysage méditerranéen. Nos architectes ont ainsi travaillé sur la qualité des espaces pratiqués, sur le cadre de vie des élèves, des professeurs pour mettre en avant le « bon vivre » au sein de l’établissement.